Rechercher

Comment fonctionne une coopérative d'habitants ?

Dernière mise à jour : 9 janv.

Dans cet article, découvrez le fonctionnement technique d'une coopérative d'habitants, ainsi que sa différence avec un habitat participatif. Pour vous qui vous intéressez de près ou de loin à l'idée de vivre dans des logements individuels, mais dans un esprit bel et bien solidaire et en harmonie avec votre voisinage, cet article est là pour vous orienter dans votre choix. Un bon exemple est celui de la Coopérative H’Nord, un projet en cours basé sur Bordeaux. Il se veut intergénérationnel et non soumis aux spéculations immobilières. Découvrez aussi, dans d'autres articles à venir, quelle vision du futur ont les coopérateurs, celle qu'ils souhaitent partager avec de futurs coopérateurs !


Quelles sont les différences entre l'habitat participatif et l'habitat coopératif ?


C'est une question que vous devez sans doute souvent vous poser. Dans l’habitat participatif, l’habitant est propriétaire de son logement, il rencontre ses futurs voisins au cours de réunions organisées par un organisme HLM, un coordinateur et/ou ou un architecte. L’habitant ne participe pas à conception des murs mais intervient sur les espaces partagés. Ainsi le logement coopératif se démarque d’une démarche uniquement participative, et ce par au moins deux caractéristiques :

- il s’inscrit dans la durée grâce à la coopérative d'habitants propriétaire du foncier et du bâti - il évite la spéculation et la volatilité des marchés immobiliers en renonçant à toute plus-value.

La coopérative d’habitants est un autre mode de production de l’habitat. Un projet est porté par les futurs habitants. Il demande une implication importante des sociétaires au projet de construction. Une coopérative d’habitants offre une solution viable à l’augmentation constante des prix du sol et des logements. Et elle soustrait le logement aux logiques spéculatives. Son fonctionnement est fondé sur l’achat de parts sociales qui forment le capital nécessaire au développement du projet. Contrairement à de l'habitat participatif, les coopératives gèrent elles-mêmes la mobilité des résidents-locataires.

Les valeurs de solidarité et de participation des habitants sont les piliers de la gestion ordinaire des bâtiments. Ces valeurs sont exprimées dans une charte. Aussi la programmation des logements et des espaces de vie communs, se réalise dans une approche justement participative et axée sur l'humain. La coopérative est aussi organisée autour d’un principe de mutualisation des équipements. Elle est par ailleurs le maître d’ouvrage, les habitants sont à la fois propriétaires collectivement et locataires individuellement. Les coopérateurs ont ainsi un double statut, celui de locataire (versement d’une redevance mensuelle), et celui de propriétaire collectivement de la coopérative.

Ils sont actionnaires de la société coopérative ( statut SAS )

H-Nord à Bordeaux, dans le quartier des Chartrons


Nous avons vu ensemble quelles étaient les différences fondamentales entre un habitat participatif et une coopérative d'habitants. Dans le cas de H-Nord, une construction est programmée par ses coopérateurs dans le quartier des Chartrons d'ici la fin de l'année 2023, le projet est également porté par un bailleur social CDCHS ( Caisse de dépôt et de consignation branche Habitat Social). Il travaille avec les initiateurs de la Coopérative H'NORD en co-maîtrise d'ouvrage. La chef de projet de CDCHS, les futurs habitants et les architectes participent à des réunions qui ont différents objets, plus ou moins techniques (conventions entre partenaires, rédactions d’appels à projet, choix d’un OPC, présentation d’une maquette, choix des matériaux…). Ainsi, ils apprennent en faisant, accompagnés par les professionnels !




De l'humain au sein des ateliers participatifs


Les ateliers participatifs de programmation architecturale (APPA) permettent aux futurs résidents de la Coopérative H-Nord de travailler à la conception globale des différents bâtiments, des logements individuels, des espaces mutualisés (espaces réservés aux résidents), ainsi que des espaces collectifs qui seront ouverts aux associations et habitants du quartier. Les architectes ont présenté au début de ces ateliers des esquisses, ont expliqué les possibilités de choix mais aussi les contraintes. Ces ateliers sont toujours programmés une fois par mois entre adhérents de l'association. « A quoi servent-ils ? » : ils permettent d’approfondir une question particulière, de faire connaissance et de créer des liens. Ainsi est le fonctionnement réel d'une coopérative d'habitants.



Vous l'aurez compris : une coopérative d'habitants peut présenter de vraies opportunités pour sépanouir sur un plan personnel, voire professionnel. Dans un esprit de coopération et de bienveillance, chaque futur habitant se responsabilise. A travers ce travail collectif qui demande endurance, enthousiasme et nous donne une bonne formation sur le tas !

Et vous, seriez-vous prêt(e)s à rejoindre une coopérative d'habitants ? Laissez un commentaire ci-dessous pour donner votre avis, ou contactez-nous directement sur le site.

Françoise HARF Coopératrice de la Coopérative H-Nord

169 vues3 commentaires